Centre d’aide et de consultation de premier recours

Avec le centre d’aide et de consultation de premier recours, Swiss Olympic souhaite proposer un service d’aide sûr en vue de révéler les abus éventuels et d’y remédier le plus rapidement possible.

Des alertes peuvent être soumises via notre système d’alerte en ligne. Le centre d’aide et de consultation de premier recours répond aux alertes directement via le système d’alerte en ligne. L’anonymat de la personne qui soumet l’alerte est ainsi garanti si elle le souhaite.

Soumettre une alerte en ligne

Les alertes peuvent également être soumises par téléphone au numéro suivant :

031 359 72 00 (uniquement les jours ouvrables, de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00)


Le centre d’aide et de consultation de premier recours prend note des abus, donne des pistes et assure la transmission aux bons interlocuteurs au sein des fédérations ou d’autres organismes si nécessaire.


Tout le monde peut signaler un abus ou une violation de la Charte d’éthique dans le domaine du sport suisse.


En principe, on peut soumettre tout type d’abus ou de violation de la Charte d’éthique. Cependant, d’autres centres d’aide sont plus appropriés et compétents dans certains cas. Il vaut mieux alors leur soumettre directement les alertes correspondantes :

  • Conseils et aide pour les jeunes en cas de questions sur les drogues, la violence, la sexualité, le mobbing ainsi que les disputes avec les parents ou les entraîneurs : Service Conseils + aide 147 de Pro Juventute
  • Service de conseil de Pro Juventute destiné aux moniteurs et aux fonctionnaires en cas de questions en lien avec les enfants et les jeunes : Joignable par téléphone au 058 618 80 80 ou par e-mail.
  • Les soupçons concernant d’éventuels délits de dopage peuvent être signalés à Antidoping Suisse : Signaler un soupçon
  • Les soupçons de manipulation de compétitions doivent être signalés à l’autorité intercantonale de surveillance des jeux d'argent (Gespa) : Formulaire de contact

Le centre d’aide et de consultation de premier recours proposé par Swiss Olympic constitue une mesure immédiate et provisoire en place jusqu’à ce qu’un service de signalement complet, entièrement indépendant, centralisé et doté de compétences plus étendues soit lancé dans le domaine du sport suisse.